CARNET DE DESSEIN

La reconversion professionnelle sans clichés

Une rupture sentimentale c’est quoi?

Suite à mon envie de reconversion, j’ai déménagé dans ma région d’origine. Suite à une rupture sentimentale, malgré elle, une amie m’y a rejoint, laissant sa vie passée, construisant un futur alors que l’avenir doit encore lui paraitre sans horizon. De mon ressenti, elle femme responsable, et moi adulescente, je voudrais comprendre ses non-dits.

Autour de moi, c’est mariages ou hécatombes sentimentales. C’est binaire, tout noir ou tout blanc. Promesses de jours heureux ou amputation de l’annulaire gauche. Si j’ai été témoin d’un mariage récemment et ai été touchée par tant d’effusions, je me sens complètement dépassée par la chose sentimentale. En effet n’ai-je pas dit en plaisantant à cette amie récemment séparée de ne pas s’inquiéter car nous allions aller de soirées. Il faut avouer que c’est d’une puissante finesse. Bref mon amie tu inspires cette catharsis.  

Tu as perdu ton névrosé

Tu sais je n’ai vécu qu’une rupture, celle-ci remontant, la seule chose dont je me souviens est que ça passe, et que fort heureusement qu’on s’est quitté, on n’avait rien à faire ensemble. On perd une dizaine de kilos, on est plus canon et on se venge sur la gente masculine ou féminine. Mais voilà, il serait temps de penser à autre chose. Je ne parle pas de sentiments mais d’empathie. Dans ton cas, tu as effectivement perdu du poids, mais tu me rappelais que c’était l’homme qui t’avait tenu la main lors de ton premier accouchement, celui qui était le miroir de tes failles, vos névroses étaient complémentaires. Il a dormi dans le même lit, personne d’autre que lui ne t’avait caressé avec autant de passion, et j’en passe. Et que dire des souvenirs que l’on se construit, de ces années partagées. Alors oui quand on perd l’autre, on doit se sentir comme un funambule unijambiste, la chute et la dépression sont inévitables, le temps de la décompression, de la réalisation.

Je peux te dire comment il soigne aujourd’hui ses névroses

Que te dire lorsque tu as appris que ton ancien compagnon voyait furtivement une autre femme après la rupture ? Comme Samantha dans « Sex and the city » j’ai pu te répondre. Il aurait lui aussi voulu que ça se passe autrement. Tu es encore dans ses pensées, seulement, il a besoin d’évacuer le trop plein, de penser à autre chose, votre rupture le déstabilise. Il veut oublier le temps d’une soirée. Parfois même quand il la touche, il verse discrètement une larme, il pense à toi. Je te prédis aussi qu’il aura une période de déconnade festive. Mais voilà, ça ne te regarde plus vous n’êtes plus ensemble, laisse-le partir. Dans un second temps tu feras de jolis souvenirs du passé, tu te sentiras plus forte, plus ouverte aux autres tu sortiras de ta coquille. Chère amie, je peux paraitre blasée, je ne peux te le dire que par ce biais mais ça ira, je t’assure.

Ton amie qui aurait pu être cette « autre »

Aussi, je me pose la question de savoir pourquoi tu raffoles de mes histoires de femme célibataire. Peut-être vois-tu une expression de liberté . Aussi, une petite blague graveleuse et je fais mon effet. Je suis la fofolle. Enfin merde je suis comme Samantha, ouais merde. J’ai l’impression que tu me vois comme la cadre parisienne, courageuse qui a tout quitté et qui sait exprimer ses désirs. Bon, soit. Je suis ravie que tu ne sois pas découragée par mon égocentrisme de femme célibataire. Mais tout ça n’est pas du laisser-aller mais du contrôle. Je pense encore comme une cadre. En effet, je me suis toujours sentie obligée de construire une situation, alors là sans boulot ni statut social autant te dire que je ne vois pas ce que je peux apporter de sécurisant à une autre personne. Oui, j’ai l’impression de sentir l’instabilité et je me comporte comme tel. Toi tu as compris que ta personne suffisait. A côté de toi je me demande si je suis aussi profondément superficielle.

En te voyant en ce moment je comprends ce que c’est que d’aimer

En fait, je me rends compte qu’en couple, on a l’impression de faire sa vie, de s’accomplir. Tout seul on va plus vite mais à deux on va plus loin. Je me rends compte que même salariée, j’avais l’impression de faire ma vie sur un château de sable. Un salaire, ok, mais pour quels projets autre que des voyages ou des fringues ? Un appartement peut-être ? Tu le sais l’idée m’est venue – encore une- mais c’était pour le mettre en location. L’autre est un partenaire, un compagnon de vie. Ma belle, tu as eu le courage d’aimer, de laisser pénétrer ta sensibilité. Tu as l’intelligence de ne pas croire qu’une femme indépendante est un redoutable requin sans états d’âmes. Oui je me rends compte que ça doit être extrêmement flippant de perdre l’autre…Bref ma douce, j’essaies de comprendre. Tu ris de mes histoires à dormir debout mais toi tu me comprends. Je ne sais pas quoi te dire à part que quand ça ira mieux je te remets au sport, un cul canon c’est important, allez hop !

Annabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page